Collégiale et cloître

Le quartier ouest de la vieille ville comprend les bâtiments les plus remarquables de Saint-Ursanne: la collégiale et le cloître reflètent plusieurs siècles d’architecture sacrée.

Ermite et missionnaire, saint Ursanne vivait dans une grotte. Il a non seulement donné son nom à la cité, mais aussi laissé de profondes traces à Saint-Ursanne. Considéré comme un lieu saint, le bourg présentait un tel attrait au IXe siècle déjà, qu’un cloître y a été construit. D’autres édifices sacrés ont par la suite été bâtis sur ses fondations.

Construite il y a plus de 800 ans, la collégiale a subi d’importants travaux de transformation au cours du XIVe et du XVIIe siècle. Elle réunit ainsi des traits architecturaux du roman tardif bourguignon, du début du style gothique et du style baroque. Ses éléments les plus notables sont le portail sud, richement décoré, et sa crypte. Côté montagne, la collégiale est flanquée d’un cloître maintes fois rénové, dont la cour intérieure verdoyante est entourée d’une galerie présentant une série d’arcades ogivales du XIVe siècle.

Suggestions


  • Un musée dédié aux paysans horlogers

    Au Boéchet, hameau situé près des Bois, l’Espace paysan horloger remonte le temps pour retracer l’histoire des paysans horlogers.

    Plus de «Un musée dédié aux paysans horlogers»

  • Ermitage de Saint Ursanne

    Un escalier de près de 200 marches conduit à l’ermitage, situé au-dessus de la cité. C’est là que le missionnaire saint Ursanne aurait vécu dans une grotte il y a plus de…

    Plus de «Ermitage de Saint Ursanne»

  • Portes historiques de la cité

    A Saint-Ursanne, les saints sont incontournables. L’accès au cœur de la cité passe en effet par l’une des trois portes historiques: Saint-Pierre, Saint-Paul ou Saint-Jean.

    Plus de «Portes historiques de la cité»
Website by moxi ltd.