Collégiale et cloître

Le quartier ouest de la vieille ville comprend les bâtiments les plus remarquables de Saint-Ursanne: la collégiale et le cloître reflètent plusieurs siècles d’architecture sacrée.

Ermite et missionnaire, saint Ursanne vivait dans une grotte. Il a non seulement donné son nom à la cité, mais aussi laissé de profondes traces à Saint-Ursanne. Considéré comme un lieu saint, le bourg présentait un tel attrait au IXe siècle déjà, qu’un cloître y a été construit. D’autres édifices sacrés ont par la suite été bâtis sur ses fondations.

Construite il y a plus de 800 ans, la collégiale a subi d’importants travaux de transformation au cours du XIVe et du XVIIe siècle. Elle réunit ainsi des traits architecturaux du roman tardif bourguignon, du début du style gothique et du style baroque. Ses éléments les plus notables sont le portail sud, richement décoré, et sa crypte. Côté montagne, la collégiale est flanquée d’un cloître maintes fois rénové, dont la cour intérieure verdoyante est entourée d’une galerie présentant une série d’arcades ogivales du XIVe siècle.

Suggestions


  • Les vitraux de Coghuf

    Les vitraux modernes de Coghuf révèlent toute la palette des couleurs de la lumière et des paysages des Franches-Montagnes, qui ont inspiré l’artiste jurassien.

    Plus sur «Les vitraux de Coghuf»

  • Musée rural jurassien

    Aux Genevez, un bâtiment de 500 ans abrite le Musée rural jurassien, qui illustre la vie quotidienne à la campagne au cours des siècles passés.

    Plus sur «Musée rural jurassien»

  • Le bac de Tariche

    A quelques kilomètres en amont de Saint-Ursanne, à la hauteur de Tariche (JU), un bac traditionnel en bois permet aux randonneurs de traverser le Doubs.

    Plus sur «Le bac de Tariche»
Website by moxi ltd.