Nature et paysage

Infrastructure écologique

Le projet « Infrastructures écologiques » copiloté par les Parcs Chasseral et du Doubs a fixé un plan d’action pour la promotion et la conservation de la biodiversité et les modalités de mise en œuvre pour les 10 à 15 prochaines années. La portée de ce programme est conséquente puisque l’ensemble des cantons et la Confédération reprendront méthodes et résultats obtenus. Démarré début 2016, le projet pilote s'est terminé fin 2017. Les résultats de ces deux ans de récoltes de données et d’analyses (160'000 observations de plus de 6000 espèces) et le vaste plan d’actions concrètes qui en découle sont présentés sur cette page.

Durée du projet
2018 à 2032 (plan d'action)

Principaux partenaires
Office fédéral de l’environnement (OFEV), services cantonaux spécialisés (NE, JU, BE)

Cadre stratégique
Stratégie Biodiversité Suisse, Politique agricole 2014-2017, Plan d’action national en faveur du Doubs

Lien
Nature Doubs-Chasseral

Téléchargement
Résultats du projet pilote Infrastructures écologiques

Inventaire et revitalisation de sources

Les milieux des sources, les sources elles-mêmes et les marais suintants ont rapidement été identifiés comme nécessitant des mesures de protection urgentes dans le cadre du projet d’étude du renforcement de l’Infrastructure écologique publié en 2019. Jusqu’à 90% ont disparu du plateau suisse et la majorité reste à cartographier sur le massif jurassien. Ces milieux sont extrêmement fragiles, et la plupart des espèces qui leur sont inféodées figurent sur les listes rouges. Des solutions, souvent faciles à mettre en œuvre, existent pour protéger et améliorer la qualité de ces lieux de vie à la riche biodiversité. Les inventaires de ces milieux font actuellement défaut ou sont lacunaires pour identifier les sites devant en priorité faire l’objet de protection. Depuis le début du projet, des formations de « chasseurs de sources » sont organisées pour permettre à tout un chacun de participer à l’inventaire sur le périmètre des Parcs Doubs et Chasseral.

Durée du projet
2017 - 2024

Principaux partenaires
Office fédéral de l’environnement (OFEV), services cantonaux spécialisés (NE, JU, BE), communes concernées, Parc régional Chasseral.

Cadre stratégique
Stratégie Biodiversité Suisse, Renforcement de l’infrastructure écologique dans les Parcs Doubs et Chasseral

Donateur





Recensement et protection des arbres-habitats

Les forêts du Parc du Doubs sont passées au peigne fin dans le but de recenser des « arbres-habitats », ces arbres de grande valeur pour la biodiversité qui abritent des nombreuses autres espèces. Les spécimens recensés sont ensuite marqués d’entente avec les autorités forestières afin d’éviter leur abattage lors des prochaines coupes de bois. Encore peu identifiés, ces arbres à haute valeur écologique offrent gîte et couvert aux habitants de la forêt grâce à leurs trous, galeries ou encore cavités. Les pics, par exemple, creusent leur lieu de reproduction et se nourrissent dans les arbres et plus généralement dans les vieux bois ou le bois mort. Les mammifères, quant à eux, profitent des cavités formées dans certains arbres pour faire leur terrier. Des coléoptères et d’autres insectes dits « saproxyliques » vivent dans le bois en décomposition.

Durée du projet
2018-2024

Principaux partenaires
Office fédéral de l’environnement (OFEV), services cantonaux spécialisés (NE, JU, BE), communes concernées, Parc régional Chasseral

Cadre stratégique
Stratégie Biodiversité Suisse, Politique forestière 2020, Renforcement de l’Infrastructure écologique dans les Parcs Doubs et Chasseral

Donateur



Petites structures

De nombreux tas de bois et de pierres ainsi que des nouvelles haies et mares voient le jour dans le Parc du Doubs : le projet « petites structures » bat son plein. Ces constructions simples et peu coûteuses permettent à de nombreuses espèces animales et végétales (salamandres, grenouilles, mousses, lichens...) de réinvestir les bordures de champs, dont des petits carnivores - hermines et belettes - prédateurs spécialisés du campagnol. Une belle opportunité d’engager une collaboration avec les agriculteurs, qui laissent à disposition matières premières et terrains, tout en mettant la main à la pâte pour bâtir ces structures avec  le soutien des collaborateurs du Parc. Plus généralement, une phase de conseil est également proposée aux agriculteurs intéressés afin de trouver les meilleurs emplacements pour ces structures qui permettent de favoriser la biodiversité sur leur domaine agricole.

Durée du projet
2018-2024

Principaux partenaires
WWF (Connexions naturelles), conseillers et conseillères des réseaux écologiques, exploitants agricoles

Cadre stratégique
Renforcement de l’Infrastructure écologique dans les Parcs Doubs et Chasseral

Téléchargements
Notice sur la lutte préventive contre le campagnol

Donateur



Renforcement de la fritillaire pintade - liste rouge

La fritillaire pintade, également appelée «damier», est une fleur emblématique des terrasses alluviales du Doubs. Elle se fait cependant de plus en plus rare, car les interventions de l’homme, comme la construction de barrages ou la modification des pratiques agricoles le long des rives, ont restreint son territoire. Un projet de renforcement à long terme des rares populations de fritillaires encore existantes est mené dans le Parc depuis plusieurs années pour inverser la tendance et stabiliser le peuplement de cette plante menacée.

Durée du projet

2020 à 2024 (phase 3)

Principaux partenaires

Jardins botaniques de Porrentruy et de Neuchâtel, offices cantonaux de la nature et de l’environnement (JU, NE), Pays Horloger (F)

Cadre stratégique

Stratégie Biodiversité Suisse, programme des listes rouges

Donateur





Observatoire du paysage

Le Parc du Doubs poursuit le développement de son Observatoire photographique, via l’enrichissement de sa base documentaire qui compte déjà une dizaine de sites suivis. Dédié à une meilleure connaissance de l'évolution des paysages et à une meilleure sensibilisation du public aux enjeux paysagers, cet outil se veut toujours participatif. Ainsi, les futures « parrains et marraines » (habitants et écoles) sont invités à s'impliquer dans le suivi ou l’étude photographique du paysage de leurs communes, via un protocole mis sur pied avec le Parc Chasseral. Une réflexion est également menée afin de mettre en valeur les résultats de cette démarche, via un accès en ligne par le public, et de développer l’analyse des sites suivis grâce à des partenariats universitaires.

Durée du projet

2020 à 2024 (phase 2)

Principaux partenaires

Communes membres du Parc, Cantons BEJUNE, Bénévoles (« marraines et parrains du paysage », classes participantes, Universités, WSL, Mémoires d’Ici, Bibliothèque de la Chaux-de-Fonds, CIP Tramelan, Réseau des parcs suisses, OFEV, Parc régional Chasseral.

Cadre stratégique

Loi fédérale sur l’aménagement du territoire (LAT1 et 2), Stratégie Paysage (OFEV, 2011), Plan directeur régional des Franches-Montagnes (PDR-FM, en développement), Plans d’aménagements locaux (PAL, en révision), Projet national d’observatoire du paysage (en discussion), Stratégie Biodiversité Suisse et plan d’action (OFEV, 2017).

Mise en valeur des murs de pierres sèches

Patrimoine bâti emblématique de l’Arc Jurassien, les murs de pierres sèches demandent une attention particulière. Leur construction sans liant (ni mortier, ni ciment) nécessite un savoir-faire très ancien et spécifique. En plus d’offrir un habitat pour  de nombreuses espèces animales et végétales, les murs de pierres sèches séparent historiquement les pâturages et sont devenus une composante essentielle de nos paysages. Avec la mécanisation de l’agriculture et l’installation de clôtures électrifiées, les murs ont été peu à peu négligés. Le Parc du Doubs, en étroite collaboration avec ses partenaires, mène un projet de rénovation et mise en valeur des murs de pierres sèches afin de préserver cet héritage.

Durée du projet
Indéterminée

Principaux partenaires
Office de la culture de la République et Canton du Jura, Association jurassienne de la pierre sèche, Association jurassienne d’accueil des migrants

Cadre stratégique
Plan d’action cantonal pour la mise en valeur des murs de pierres sèches

Téléchargements
Plan d'action - Murs de pierres sèches - OCC 2015
Inventaire - Murs de pierres sèches - OCC 2014
Guide pour les projets de restauration de murs de pierres sèches - 2019

Donateur




Jacot Foundation
Ellen Frederik Stiftung
Heinrich Renggli Stiftung

Agriculture et faune sauvage

En collaboration avec le monde agricole et le monde académique, des solutions technologiques applicables à grande échèle seront recherchés pour épargner la faune sauvage en période de fauche. Ce projet est actuellement en conception et démarrera en 2021.

Durée du projet
2021-2024

Principaux partenaires
Hautes écoles et universités, Chambres d’agriculture

Economie durable

Label «Produits des parcs suisses»

Le Parc du Doubs encourage l’exploitation agricole extensive et respectueuse de l’environnement et s’attache à mettre en valeur le travail des artisans de la région et leurs spécialités au moyen du label officiel « Produits des parcs suisses ».
Cette mission inhérente aux parcs naturels vise à sensibiliser le public à des thématiques actuelles comme la sécurité alimentaire, l’économie régionale et circulaire, la production alimentaire durable... Pour ce faire, le projet tente de sauvegarder des traditions, recettes et variétés menacées et encourage l’innovation en lien avec le développement durable. Des programmes sont mis sur pied pour accompagner le développement de nouveaux produits, encourager restaurateurs et magasins à promouvoir les variétés anciennes ou encore valoriser ces actions sur les marchés régionaux et nationaux.

Durée du projet

2020 à 2024 (phase 3)

Principaux partenaires

Chambres cantonales d’agriculture, Offices du tourisme, Organisme intercantonal de certification (OIC), Parc régional Chasseral, Réseau des parcs suisses.

 Liens
Produits et producteurs du Parc du Doubs
Carotte Jaune du Doubs

Des chevaux et des hommes

Ce projet cherche à mettre en valeur le cheval Franches-Montagne, véritable patrimoine et symbole du Parc, dans un but de sensibilisation du public à l’importance de cette dernière et unique race chevaline de Suisse pour l’économie locale. Il s’agit aussi de montrer l’interaction entre le cheval et son environnement naturel. Ainsi, le projet invite à partir à la rencontre du cheval des Franches-Montagnes ainsi que des femmes et des hommes qui œuvrent avec passion à la pérennité de cette unique race chevaline de Suisse, véritable symbole patrimonial de la région. Un site internet dédié a été créé et un groupe d’éleveurs ouvrent les portes de leur exploitation aux visiteurs curieux d’en savoir plus sur les coulisses de cette tradition vivante. Une exposition permanente, ludique et didactique « Cheval des Franches-Montagnes » est à découvrir à la station Maison Rouge (Les Bois) de la Fondation pour le cheval.

Durée du projet
2020-2024 

Principaux partenaires
Jura Tourisme, six éleveurs participants, la Fédération suisse du franches-montagnes, Fédération jurassienne d’élevage chevalin, Fondation pour le cheval

Liens
www.chevaux-jura.ch

Donateur




Tourisme nature

Les loisirs proposés dans la région du Parc s’adressent en priorité aux adeptes du tourisme durable. En collaboration avec les prestataires touristiques, le parc entend les inviter à découvrir le fascinant patrimoine naturel et paysager de la région, ainsi que ses habitants. Deux offres phares ont été développées ces dernières années. Les Chemins de la Contrebande, en collaboration avec le Pays Horloger (F) invitent à se glisser dans la peau des contrebandiers et gardes-frontières, à pied ou à vélo. La Route Verte, dont un tronçon passe en plein cœur du Parc, invite à découvrir les paysages éclatants de six parcs naturels régionaux de l’Arc jurassien. Les hébergements conventionnés Parc accueilleront les voyageurs dans un cocon respectant les valeurs du développement durable.

Durée du projet

2020 à 2024 (phase 3)

Principaux partenaires

Offices du tourismse (BE, JU, NE), Pays Horloger (F), Réseau des parcs suisses, associations de tourisme pédestre (BE, JU, NE)

Cadre stratégique

Masterplan Jura&3Lacs, directives fédérales et cantonales en matière de tourisme

Liens
La Route Verte
Les Chemins de la Contrebande
Hébergements partenaires

Donateur




Pression et potentiel touristiques

Le Parc du Doubs compte une foule de sites attrayants d’un point de vue touristique, mais ils ne se prêtent pas toujours à l’accueil de visiteurs. Les impacts sur les zones protégées, l’environnement en général ou la population locale peuvent dès lors provoquer des conflits. D’entente avec les acteurs concernés, une stratégie et un catalogue d’actions ont été élaborés visant un développement touristique et des activités de loisir durable et respectueux du patrimoine naturel et culturel. Ces documents seront publiés courant 2020.

Durée du projet
2019 à 2028  (phase de mise en œuvre du Plan d’actions)

Principaux partenaires
Communes concernées, Services cantonaux de la nature et de l’environnement (BE, JU, NE), offices du tourisme, monde associatif, prestataires touristiques, riverains concernés (agriculteurs)

Cadre stratégique
Stratégie Biodiversité Suisse, plans directeurs cantonaux comprenant des directives concernant le développement de l’infrastructure touristique (NE, JU), Plan d’action national en faveur du Doubs

Téléchargement
Résultats de l'enquête sur les visiteurs de la vallée du Doubs (2018)

Tourisme et accessibilité

En 2020 le Parc prévoit de terminer un travail sur la création d'une stratégie en vue d'un tourisme accessible dans le Parc. En plus de protéger leur nature, les parcs ont aussi la mission de sensibiliser la population, de l'informer et d'offrir la possibilité à tous de les découvrir de manière durable. Cette mission est indissociable des valeurs sociales des parcs qui visent une société juste et inclusive dans laquelle tout le monde a les mêmes opportunités. Cela comprend le "droit à la nature" que les parcs s'engagent à rendre accessible à tous. L'accessibilité doit faire partie du tourisme d'un parc, ce qui n'est pas encore le cas pour le Parc du Doubs. Ainsi, le Parc souhaite s'améliorer sur ce point et se propose de réaliser, avec le soutien d'une entreprise spécialisée, une stratégie ainsi qu'un plan d'action dans ce domaine. Ce premier travail se terminera mi 2020. La réalisation du plan d'action devrait débuter dès 2021.

Durée du projet
2020-2024

Principaux partenaires
Réseau des parcs suisses, ID-Géo

Cadre stratégique
Constitution fédérale du 18 avril 1999, art 8 Cst.
Loi fédérale LHand (Loi sur l’élimination des inégalités frappant les personnes handicapées), 13 décembre 2002
Ordonnances fédérales (OHand, OTHand et OETHand)

Donateur




Reconversion au lait bio

L’agriculture biologique sur le territoire du Parc permet de contribuer à une meilleure qualité des eaux du Doubs tout en préservant les bases naturelles de la région. Elle permet également une amélioration du revenu agricole. La conversion au Bio nécessite cependant un investissement important de la part des agriculteurs. En collaboration avec les partenaires agricoles, le Parc cherche ainsi à créer un fonds permettant d’encourager et de soutenir financièrement la conversion de la production de lait en Bio. Les modalités de fonctionnement et de gestion seront définies et des recherches de soutiens financiers effectuées afin d’alimenter ce fonds.

Durée du projet
2020 à 2024

Principaux partenaires
WWF, chambres cantonales d’agriculture, offices cantonaux d’agriculture, Bio Jura, Bio Neuchâtel

Mobilité douce

Visiteurs et hôtes du Parc du Doubs devraient pouvoir se rendre aux endroits désirés en utilisant les transports publics. Une carte de la région sera établie afin de mieux faire connaître les moyens de transport existants. Elle indiquera comment combiner au mieux le train, le bus ou le funiculaire avec des moyens de transport non motorisés ou d’autres possibilités de mobilité douce. La direction du parc s’attache par ailleurs à développer les transports publics dans l’ensemble de la région.

Durée du projet

2016 à 2019 (phase 2)

Principaux partenaires

Entreprises de transport concessionnaires, services cantonaux spécialisés (BE, JU, NE)

Cadre stratégique

Plans directeurs cantonaux (NE, JU) comprenant des directives sur la mobilité douce

Sensibilisation et éducation à l’environnement

Animations scolaires

Mission centrale des parcs suisses, les animations scolaires sont proposées selon deux formules. Le projet pédagogique « Graines de Chercheurs » se déroule sur l’entier de l’année scolaire et est réservé aux classes du Parc alors que les animations ponctuelles, à la journée ou demi-journée, sont ouvertes aux classes extérieures. Toujours élaborées avec des partenaires spécialisés, elles visent en particulier à intéresser les élèves de la région à la nature environnante et au développement durable en proposant des thèmes variés sur les milieux ou les espèces remarquables du Parc.

Durée du projet
2020-2024 

Principaux partenaires
Centre nature les Cerlatez, Institutions zoologiques de la Chaux-de-Fonds, CCO (Centre de coordination ouest pour les chauves-souris), ISSKA, Services de l’enseignement des cantons, Education 21, Haute école pédagogique BEJUNE, Parc régional Chasseral.

Cadre stratégique
Plan d’Etudes romand (PER), Moyens d’enseignements romands (MER), Guide du réseau pour l’élaboration des concepts d’éducation dans les parcs suisses, accords de collaboration avec les Institutions zoologiques de la Chaux-de-Fonds et le Centre Nature Les Cerlatez.

Donateur




Sorties découvertes

Le programme annuel des « sorties-découverte du Parc du Doubs » permet de (re)découvrir les richesses régionales de manière sensorielle avec des excursions sur le terrain. De nombreuses sorties nature sur la faune, la flore et la paysage permettent de mieux connaître et comprendre la biodiversité qui nous entoure. La sensibilisation de tous les publics à la préservation de notre patrimoine naturel est l’une des missions fondamentales des parcs naturels régionaux suisses. L’objectif principal est de permettre une compréhension plus large de notre environnement de vie, afin de mieux préserver ce dernier.

Durée du projet
2020 à 2024

Principaux partenaires
Guides interprètes du patrimoine, Centre nature les Cerlatez, ISSKA, Parc régional Chasseral.

Cadre stratégique
Stratégie Biodiversité suisse, Plan d’action national en faveur du Doubs.

Téléchargements
Programme des sorties découvertes 2020
Programme des "Rendez-vous du Doubs" 2020
Bases d'une manifestation durable

Donateur




Valorisation du patrimoine

Le Parc participe chaque année à deux évènements mettant en valeur le patrimoine régional. À destination des mélomanes et amoureux de la nature, les Bal(l)ades des Jardins musicaux allient une visite pour découvrir une pépite patrimoniale et un concert dans un lieu insolite. Les Journées européennes du patrimoine invitent quant à elles la population à découvrir les biens culturels et leur conservation, à travers visites guidées et excursions.

Durée du projet
2020 à 2024

Principaux partenaires
Jardins Musicaux de Cernier (Opéra décentralisé), Association de sauvegarde du patrimoine jurassien (ASPRUJ), Parc régional Chasseral, Office cantonal de la culture du Canton du Jura, Service de la culture du Canton de Neuchâtel.

Liens
Les Jardins musicaux
Centre national sur le patrimoine culturel

Donateur


Office de la culture - Canton du Jura

Protection du Doubs

Diverses activités humaines portent atteinte à la qualité de l’eau du Doubs et à l’écosystème de la rivière. Ces atteintes comprennent avant tout l’exploitation de la force hydraulique, l’évacuation des eaux usées et des micropolluants, l’utilisation de pesticides et d’engrais, sans oublier les interventions antérieures qui ont modifié les berges et le fond du lit. Puisque le Doubs forme un lien naturel entre la Suisse et la France, seule une collaboration transfrontalière peut remédier à ces répercussions néfastes, qui concernent tant la qualité de l’eau que la gestion des débits. C’est dans le cadre de groupes de travail binationaux, créés en 2011, que les autorités françaises et suisses ont défini un programme d’actions, mis en œuvre progressivement avec le concours des acteurs concernés (communes, organisations professionnelles, associations..).
Pour soutenir cette démarche, les responsables du Parc ont choisi de miser sur l’information et la sensibilisation de tous les intervenants. Pour ce faire, ils participent à cette gouvernance binationale, animent une commission locale, organisent des séances d’information régulières ou encore développent des offres spécifiques pour sensibiliser les publics (sorties découvertes, chantiers nature, animations pédagogiques..). Le Parc entend poursuivre la sensibilisation des acteurs et de la population à la valeur du Doubs, une des mesures inscrites au Plan d’actions national suisse en faveur du Doubs.

Durée du projet

2020 à 2024 (phase 3)

Principaux partenaires

Pays Horloger (F), Groupes de travail binationaux pour la protection du Doubs, Office Fédéral de l’Environnement (OFEV), Etablissement Public Territorial du Bassin Saône et Doubs (EPTB), Office Fédéral de l’Energie (OFEN), cantons, communes, organisations environnementales, organisations socio-professionnelles et associations de pêche.

Cadre stratégique

Stratégie Biodiversité Suisse, Convention de Berne, Etat des lieux / diagnostic du bassin versant, Plan d’action pour le Doubs franco-suisse (Groupe de travail binational Qualité), Plan d’action national en faveur du Doubs (OFEV)

Donateur



Ville porte et portes d'entrées

Ce nouveau projet vise à mieux accueillir, informer et sensibiliser les publics (locaux, scolaires et touristiques) aux valeurs patrimoniales naturelles, culturelles et économiques du Parc, par la création de plusieurs portes d’entrées du Parc sur des sites attirant aujourd’hui chacun 100 000 visiteurs/an. Ces sites majeurs peuvent faire bénéficier au Parc de l’importance de leur population et du flux de visiteurs qu’ils engendrent afin d’améliorer sa notoriét, augmenter sa fréquentation et l’impact de ses actions de sensibilisation à l’environnement. Le projet se concrétisera ces cinq prochaines années par la mise en œuvre progressive de quatre portes d’entrée, chacune dévolue à un thème spécifique et aménagée en pôle d’accueil et d’animation propre :

  • La Chaux-de-Fonds, ville porte et porte d’entrée nord, avec son zoo-musée prévu d'être totalement rénové, permettra d'explorer la biodiversité au sens large, la faune en particulier et les liens entre ruralité et urbanité.
  • Saint-Ursanne, porte d’entrée est, sera dédiée au Doubs avec l’apron notamment, et au patrimoine culturel du bourg médiéval.
  • L’Etang de la Gruère, porte d’entrée sud, traitera des zones humides et des tourbières, par l’intégration notamment du Centre-Nature des Cerlatez au Parc.
  • Les Brenets, porte d’entrée ouest avec le Saut-du-Doubs, mettra en lumière la géologie karstique de notre région franco-suisse.

Durée du projet
2020 à 2024 (phase 1)

Principaux partenaires
Ville de La Chaux-de-Fonds, communes de Clos du Doubs, de Saignelégier et des Brenets, HEP-BEJUNE et cercles scolaires du territoire BEJUNE, Services cantonaux BEJUNE de l’aménagement, environnement, économie et enseignement, ISSKA, Centre Nature Les Cerlatez, Musées d’histoire naturelle de la région (CH, F), Offices du tourisme BEJUNE, Parc régional Chasseral ; PNR Doubs Horloger (F)

Cadre stratégique
Stratégie Biodiversité Suisse, et plan d’action (OFEV, 2017), Plan d’action national en faveur du Doubs (OFEV), Vision partagée de la gestion de la pression et des opportunités touristiques dans la vallée du Doubs, et plan d’action (Parc du Doubs, 2019), Plan spécial cantonal Étang de La Gruère (JU), Stratégie 2018-27 de renforcement de l’infrastructure écologique Doubs-Chasseral, Plan d’études romand (PER) et moyens d’enseignement romands (MER)

Bénévolat environnemental

À travers des chantiers nature, le Parc offre la possibilité aux entreprises régionales et aux groupes bénévoles d’agir concrètement en faveur du développement durable tout en renforçant la cohésion de groupe. Les offres disponibles à ce jour concernent deux thématiques : la lutte contre les plantes invasives, ou la découverte et la protection du Doubs. L’objectif sera ensuite de diversifier les offres pour en disposer à toutes saisons et de décliner un volet pour les classes d’écoles.

Durée du projet
2020 à 2024

Website by moxi ltd.