Recensement 2021 des fritillaires pintades

Comme chaque année, des bulbes de fritillaire ont été réimplantés dans différentes prairies alluviales des bords du Doubs. Dans le but de les exploiter de manière adéquate, les secteurs de réimplantations sont sous contrat en tant que surfaces de compensation écologique. Les agriculteurs les exploitent extensivement et de manière à y permettre la survie des fritillaires. Le but est d’atteindre des populations de 200 pieds de fritillaires en fleur chaque printemps dans plusieurs endroits du bord du Doubs afin d’assurer la pérennité de cette petite fleur rare et typique du Doubs.

Cette année, 158 pieds de fritillaires au total ont été dénombrés dans 5 secteurs, dans la moyenne des cinq dernières années. La pérennité de cette plante est donc encore loin d’être assurée. Dans le site le plus important, 129 pieds de fritillaires ont été recensés, mais seulement le tiers ont produit une fleur. Parmi ces fleurs, 5 ont été piétinées et cassées, soit 10% des plantes qui auraient pu produire des graines. Dans une autre station, sur 8 fritillaires en fleur, 2 ont été coupées (certainement cueillies).

De fin mars à début juin, le piétinement et la cueillette représentent un véritable danger pour le maintien des fritillaires. Celles-ci mettent toute leur énergie dans la floraison et la production de graines, au point qu’une partie meurent après cette étape. Une tige florale cassée et c’est la mort de la plante sans succession. C’est pourquoi il est très important de poursuivre ce travail de longue haleine pour que la fritillaire continue d’égayer les rives du Doubs avec ses clochettes rose-violet chaque printemps.

Un résumé des actions du Parc et de ses partenaires en faveur de la fritillaire est à consulter ici.

Website by moxi ltd.